Techniques de masturbation masculines

La masturbation masculine est la stimulation de la verge exercée par la main. Nous allons voir qu’il existe différentes manière possible pour se masturber. Mais avant cela, il était à noter que la masturbation n’est pas un acte avec une fin en soit. Elle est le processus qui conduit soit à l’éjaculation, soit à l’orgasme. En effet, et en général on le voit dans toutes vidéos sur ce thème, l’acte de masturbation se termine par l’éjaculation de sperme par l’urètre, petit conduit par où passe aussi l’urine et qui se termine au bout du gland. En fait, l’éjaculation n’est pas toujours synonyme d’orgasme et vice-et-versa. L’homme peut atteindre l’orgasme en se masturbant comme il peut éjaculer sans pour autant avoir de plaisir. Les deux sont intimement lié, certes, mais ils peuvent aussi être dissociés.

La masturbation masculine commence avec une douce sensation éprouvée lors d’un frottement du sexe contre un drap, une serviette ou avec sa main. Sans pour autant que le sexe soit déjà en érection, ce peut être la caresse qui le durcisse sous l’effet de l’afflux sanguin dans les corps spongieux qui forment le pénis. C’est un court résumé des explications scientifiques de l’érection dont nous nous dispenserons aujourd’hui. Le sexe, sous l’effet de l’excitation gonfle et l’acte de masturbation en lui-même peut alors commencer.
Il faut avant tout savoir que la masturbation répond principalement à deux choses chez l’homme : la première, bien évidemment et c’est ce que vous pouvez découvrir généralement dans les films, c’est d’atteindre l’éjaculation du sperme et l’orgasme et ainsi atteindre une certaine plénitude sensorielle. La deuxième est plus physique voire même physiologique. La masturbation permet à l’homme d’éjecter son sperme et donc d’en produire à nouveau. Comme la vie d’un spermatozoïde est d’environ 2 jours, le renouvellement peut avoir lieu, ce qui permet au corps de posséder toujours en lui des spermatozoïdes toujours actifs.

Concernant les techniques à proprement dites, il en existe bien sur des dizaines et chacune d’elles est propre à chaque hommes. On peut cependant voir dans des vidéos qu’il ressort quatre « techniques de bases » de masturbation masculine.

  • Techniques de base de masturbation

Masturbation masculine

Masturbation masculine

La première consiste à prendre le sexe dans la totalité de son poing ou de sa main, comme si c’était un manche de raquette de tennis. Le sexe est alors complètement entouré, les contacts sont extrêmement rapprochés entre la paume de la main et la verge. Ce peut être très excitant si votre sexe est assez grand pour pratiquer cette méthode. En effet, le but est de faire un maximum de va-et-vient et dans le cas d’un petit sexe, il est difficile de réellement profiter de cette technique. On s’en aperçoit dans des vidéos qui montrent des hommes en train de se masturber et qui possèdent un pénis d’une taille bien supérieure à la longueur de leur poing.

La seconde se sert aussi de la quasi-totalité de la main. En fait, elle consiste à stimuler le sexe et le gland avec ses cinq doigts. Le pouce d’un coté et les quatre autres doigts de l’autre coté entourant ainsi la verge. Les contacts sont amoindris entre la main et le sexe, mais la main peut ainsi de déplacer sur toute la hauteur du pénis…. Les sensations sont là aussi garanties.

Pour la troisième technique de base de masturbation masculine, il faut prendre seulement trois doigts. Le pouce, toujours présent, aidé généralement comme on peut le voir en film, par l’index et le majeur de l’autre coté de la verge. C’est une technique très pratique pour les hommes qui possèdent un plus petit sexe. Elle est aussi très excitante pour les autres car elle permet de faire de grands allers-retours sur la verge.

Enfin la quatrième méthode consiste à prendre le sexe à l’envers. Au lieu de le prendre le pouce en haut, on tourne la main et le pouce se retrouve vers le bas, vers les testicules. Cette technique est cependant moins visible en vidéos. Elle apporte des sensations différentes par rapport aux autres méthodes. Ce n’est pas toujours aisé de commencer ainsi, mais avec un peu de pratique, se masturber de cette manière peut donner un très grand plaisir.

De toute évidence, nous ne pouvions vous parler de la masturbation masculine sans aborder le sujet de la stimulation anale.

  • Masturbation anale

Masturbation masculine anale

Masturbation masculine anale

Bien que celle-ci soit encore taboue dans les discussions d’hommes hétéros, la masturbation anale peut être source d’un très grand plaisir. Certes, elle renvoie à des idées homosexuelles que certains n’acceptent pas et fait aussi penser au dégoût à cause de l’utilisation première de l’anus.
Pourtant, et on peut le voir en vidéos, des hommes prennent énormément de plaisir à se masturber la zone anale, tout en se caressant le sexe. Bien sur il est nécessaire de prendre des précautions car l’anus est une muqueuse fragile qui n’est pas lubrifiée. Il vaut mieux utiliser sa salive ou un lubrifiant en tube pour ce genre de pratique.

Une fois cela mis en place, il n’y a plus qu’à ! Pour commencer, il suffit juste de caresser l’entrée de l’anus. Cette petite masturbation anale juste à l’entrée, peut provoquer déjà de fortes sensations car cette zone est terriblement érogène. Pour les plus curieux, l’introduction du doigt peut avoir lieu après avoir bien stimuler le pourtour de l’anus. Ce peut être juste le début du doigt ou un doigt entier. Dans ce dernier cas, il est possible alors de l’intérieur, de stimuler la prostate, ce qui aura pour effet de décupler le plaisir de la masturbation !

On pourrait donc croire qu’il suffit juste de « s’asticoter le machin » pour se masturber. Mais on peut s’apercevoir en vidéos qu’il existe plusieurs manières de le faire. La masturbation masculine n’est donc pas seulement une simple caresse de la verge. C’est en fait une stimulation de différentes zones érogènes : la masturbation du pénis principalement qui peut être accompagnée en plus de la masturbation anale. Tout est une histoire d’homme, de goût, d’envie… !