Condamnée durant de très nombreuses années, la masturbation féminine est aujourd’hui acceptée, du moins dans notre civilisation et notre société occidentale. Selon une étude récente réalisée par l’Inserm, 60% des femmes de 18 à 69 ans ont déjà pratiqué la masturbation. Ce chiffre prouve bien que cet acte sexuel est rentré dans les mœurs, aussi bien chez les jeunes femmes que chez les femmes plus âgées. D’ailleurs, on remarque que sur certains sites spécialisés, de plus en plus de vidéos de masturbation féminine solo ont fait leur apparition.

En regardant ces films d’un œil sociologique, sans pour autant faire de la vulgarisation de cette science, il est intéressant de s’apercevoir qu’il existe différentes techniques de masturbation. Bien sur, chaque être est différent, chaque corps est unique et il appartient à toute femme de trouver son plaisir personnellement. C’est sans doute pour cela que les « méthodes » d’autoérotisme sont différentes selon l’individu féminin. Mais bien plus loin que cela, en voyant ces vidéos, il apparait que la femme peut prendre son plaisir de diverses manières, sans pour autant stimuler les mêmes zones érogène, sans utiliser les mêmes artifices.

  • Masturbation avec les mains

Masturbation avec les doigts

Masturbation avec les doigts

Quand on parle de masturbation féminine solo, on pense naturellement à la masturbation avec les mains, ou plutôt avec les doigts. Là aussi, et on peut tout autant le découvrir dans des films, la stimulation portera sur plusieurs zones érogènes afin d’atteindre l’orgasme. La caresse du clitoris seul, est généralement la première manière d’atteindre le septième ciel : parfois en caressant le pubis et en effleurant juste les lèvres, parfois en titillant ce petit organe hyper sensible par des mouvements de va -et-vient, de haut en bas ou circulaires. L’essentiel est de commencer doucement et de garder le même rythme. Il est possible de lubrifier le clitoris avec sa salive ou avec les sécrétions vaginales issues de l’excitation.

D’autres femmes préfèreront la masturbation vaginale, avec un doigt, au minimum pour les moins gourmandes, qui pénètre le vagin. Bien entendu, il est préférable auparavant de stimuler d’autres zones érogènes afin de faire monter l’excitation et de lubrifier naturellement votre vagin. Sans cela, ce plaisir tournerait rapidement à la douleur. On peut voir des vidéos qui montrent des femmes se masturber ainsi en faisant glisser dans leur sexe un doigt, puis deux voire même trois.

Certaines de ces dames aiment alors combiner les deux techniques. La masturbation avec les mains, dont une main s’occupe coté clitoris, ventre, seins et l’autre s’affère plus bas, coté vagin. Le mélange des deux peut provoquer une extase chez les femmes qui arrivent à prendre leur pied en étant et vaginale et clitoridienne.

Masturbation anal

Masturbation anal

Enfin, nous avons pu voir dans certains films qu’une partie du sexe féminin appréciait la stimulation anale durant la masturbation. En effet, la zone anale peut être terriblement érogène chez certaines femmes et peut alors procurer de grandes sensations de plaisir. Mais cette pratique doit se faire délicatement. L’anus et l’intérieur du scrotum ne sont pas lubrifiés comme le vagin et il sera nécessaire de se servir d’un lubrifiant naturel comme la salive ou la mouille vaginale ou d’un produit naturel en tube que l’on trouvera dans les pharmacies.

  • Masturbation avec des objets

Une autre technique de masturbation féminine solo consiste à utiliser un objet délicat. Et oui, certaines femmes aiment la masturbation avec un objet doux. D’un premier abord, on se demande de quel objet cela peut-il être. Et bien des femmes peuvent se servir de leur bas ou leur collant, pour prendre du plaisir. Avec les mêmes méthodes que celles citées ci-dessus mais sans avoir de contact direct entre les doigts et le sexe. Il est même possible de voir certaines vidéos où la femme prend son bas entre ses mains et le passe ainsi délicatement de bas en haut entre ses lèvres. Certaines femmes peuvent aussi se masturber avec comme objet doux, un oreiller, un coussin, un drap ou une serviette. Roulé en boule et coincé entre les jambes, ce type d’objet peut procurer un réel plaisir et faire atteindre la jouissance. Enfin, comme objet doux, on entend aussi ici l’eau. Et oui, l’eau qui coule de la pomme de douche peut avoir des effets stimulants délicieux ! Être dans la salle de bain, c’est toujours un moment intime, où les mains sont en contact avec le corps, où les onctueux savons et autres gels douche parfumés invitent à la douceur et envoutent, où l’eau chaude peut jaillir de pression différente dans les zones intimes féminines. Des vidéos de masturbation féminine solo sous la douche, on en voit régulièrement sur le net.

Masturbation avec un gode

Masturbation avec un gode

Enfin, nous ne pouvions aborder le sujet du plaisir féminin sans parler de la masturbation avec un sextoy. En effet, ce jouet intime est de plus en plus répondu dans la sexualité féminine. Il existe différents style de gadgets intimes. Dans certains films, on peut voir des femmes qui utilisent des simples godemichets en forme de phallus ou d’autres encore qui possèdent des boules mises les unes à la suite des autres et qui servent à des introductions vaginales. D’autres profiteront d’une gode à ventouse pour le placer sur une chaise ou le fixer à terre et dicter ainsi les mouvements en étant accroupie. Dans tous les cas, il est nécessaire de penser une fois de plus à la lubrification, qu’elle soit naturelle ou artificielle. Il semble aussi important d’aborder la masturbation avec un sextoy en parlant de l’utilisation des vibromasseurs.

Le film Sex and the City a d’ailleurs vulgarisé leur utilisation auprès de la gente féminine et plus particulièrement, le modèle Rabbit. Non seulement ce vibro masseur s’occupe du vagin, mais en plus il peut stimuler le clitoris ou l’anus ! Car le principe d’un vibromasseur, c’est bien la stimulation artificielle. Ce genre de sexetoys possède des vitesses de vibration réglables et il se présente sous tout plein de formes : canard vibrant, godemichet, de la taille d’un briquet pour le glisser dans le sac à main, tout est pensé pour que la masturbation féminine solo se déroule de manière discrète ou funny ! On peut facilement voir des vidéos avec des femmes intrépides ou gourmandes, joyeuses ou réservées, qui se donnent du plaisir avec ce style de sexetoys.

Comme nous venons de le voir, la masturbation féminine solo peut réellement être différente en fonction de chacune. Ainsi, certaines préfèreront rester sur de la masturbation avec les mains, plus classique, d’autres, plus créatives, plus sensorielles, oseront la masturbation avec des objets doux et enfin des femmes pourront aussi recours à la masturbation avec un sextoy, sous quelque forme qu’il soit ! A vous de le découvrir soit personnellement si vous êtes une femme ou sous forme de vidéos, pour vous, messieurs.